BIJOUX DE FAMILLE

INTEMPESTIVE DISPLAY OF TEN PHOTOGRAPHS AND A VIDEO INSTALLATION REALIZED IN LE MUSEE DES ARTS DECORATIFS OF PARIS FOR THE EXHIBITION DANS LA LIGNE DE MIRE

Since 2003, Elene Usdin has been photographing her staged body in public and private spaces. She reorganizes these spaces around her, appropriates her objects, and invents auto fictions. Her self-portraits claim his desire to leave a mark, to impose her reality. In the continuity of this work of introspection, BIJOUX DE FAMILLE is looking for her personal history. Photographing the members of her family, is a way of to multiplying oneself, of testifying by their presence of one’s existence. A work on memory, but reappropriated. She revisits these exceptional places, marked by history, by installing her own family tree. Micro-fiction, made of the sum of memories, daydreams and impressions of each of his parents. His work on the expression of the body in photography, pushes the artist to think upstream of the shots, the adornment and accessories of his staging. Here, she uses the jewelry selected for the exhibition, which she chose intuitively, to adorn her ten models.

AFFICHAGE INTEMPESTIF DE DIX PHOTOGRAPHIES ET D’UNE INSTALLATION VIDEO REALISEES DANS LES SALONS DU MUSEE DES ARTS DECORATIFS DE PARIS POUR L EXPOSITION DANS LA LIGNE DE MIRE

Depuis 2003, Elene Usdin photographie son corps mis en scène dans des lieux publics ou privés. Elle réorganise ces espaces autour d’elle, s’en approprie les objets, y invente des fictions autobiographiques. Ses autoportraits revendiquent sa volonté de laisser une empreinte, d’imposer sa réalité. Dans la continuité de ce travail d’introspection, BIJOUX DE FAMILLE part à la recherche de son histoire personnelle. Faire poser les membres de sa famille est un moyen de se démultiplier, de témoigner par leur présence de son existence. Un travail sur la mémoire, mais réappropriée. Elle revisite ces lieux d’exception, marqués par l’Histoire, en y installant son propre arbre généalogique. Des micros fictions, faites de la somme des souvenirs, rêveries et impressions de chacun de ses parents. Son travail sur l’expression du corps en photographie, pousse l’artiste à réfléchir en amont des prises de vues, à la parure et accessoires de ses mises en scène. Ici, elle se sert des bijoux sélectionnés pour l’exposition, qu’elle a choisi de façon intuitive, pour parer ses dix modèles.